Sournoisement

Publié le par Laure

Dimanche dernier, je me promène à Mirmande
lumière splendide d'hiver automne froid,
personne dans ce village pourtant si touristique en été,
pas une âme qui vive, sauf quelques personnes au restaurant,
et ce chat blotti contre le mur, grapillant quelques degrés au soleil.

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Paradoxe du sud.. été qui transpire le touriste et l'arrière-saison où on grelotte sans âme qui erre... quitte à choisir, mieux vaut une rue avec un minet que des gros loups :)
Répondre
R
Pas fou le greffier!
Répondre
A
J'aime aussi certains villages hors-saison...
Répondre
M
il est beau ce minou :0071:
Répondre
T
Je m'y connais en chat, et je me demande si celui-ci ne serait pas plutôt un caméléon... qui prend la couleur du mur.
Répondre